Aller au contenu principal du site

Commerces locaux, l’action continue

 

La communauté de communes poursuit ses actions en matière d’accompagnement des commerces et producteurs locaux durant cette période de confinement. 

Des informations sur les dispositifs mis en place, les aides mobilisables et les outils déployés sur le territoire sont aujourd’hui à disposition des acteurs économiques et des habitants du territoire Caux-Austreberthe : https://www.cccauxaustreberthe.fr/
Elles ont été collectées et triées spécifiquement pour répondre aux besoins en la période. Les équipes se sont mobilisées pour faire preuve de réactivité et un travail de coordination s’est mis en place avec l’intercommunalité et ses villes membres pour identifier les actions à mettre en place. 

Le portail Web est actualisé en temps réel et couvre l’ensemble des commerces du territoire. « Nous avons décidé de soutenir la plateforme locale normande fairemescourses.fr pour que les commerçants et  les habitants s’y retrouvent ». La carte interactive des producteurs locaux permet aux usagers de trouver l’ensemble des producteurs qui vendent directement aux particuliers sur le territoire.

Artisans, entreprises, commerçants, la Communauté de communes a mis en place un guichet unique d’information et d’accompagnement. Déclarez-vous, appelez, donnez des nouvelles, demandez des conseils, Caux-Austreberthe vous oriente et vous accompagne : Tél. 02 32 94 92 15
info ici : https://www.cccauxaustreberthe.fr/developpement-economique/infos-pendant-le-confinement-110172

En complément de ces actions immédiates, la Communauté de communes réfléchit à des dispositifs de sortie de crise permettant rapidement une reprise économique. Avec ses partenaires de la CCI et la Région, des réflexions sont ouvertes sur de l’aide pour les secteurs particulièrement touchés sans accompagnement de l’Etat ou encore sur une accélération de la digitalisation des commerces.  

 

Le témoignage de la gérante du magasin de centre-ville Au bon goût à Barentin 

Cette fois-ci elle s'est lancée !

Comme beaucoup de commerçants en France et sur le territoire, il a fallu s’adapter. Pour certains, aucune difficulté, pour d’autres moins connectés, c’était un tournant à prendre pour ne pas mettre la clé définitivement sous la porte. La Communauté de communes Caux-Austreberthe a réalisé une liste des commerçants ouverts et de ceux qui existent en ligne dès le début du confinement. Pour certains commerçants référencés, comme Graziella, c’était le déclic qui lui a permis de prendre contact avec le pôle développement économique. Référencée avec sa page facebook, elle a voulu aller plus loin avec la plateforme en ligne fairemescourses.fr 
Elle ne tarde pas à appeler et demander de l’aide. 


Avec ce second confinement, elle a décidé de trouver des solutions lui permettant de continuer son activité.
Déjà quelque peu active sur fb, Graziella se met à la vidéo, elle filme ses collections et en fait la promotion sur Facebook. Elle a vu passer l'information dans le référencement réalisé par la Communautés de communes, puis elle a décidé de tenter le click and collect. "Pas facile pour moi qui exerce en boutique depuis plus de 30 ans, j'ai eu du mal à comprendre comment ça fonctionnait". Mais elle a pris contact avec Cyril Lecerf, responsable du développement économique à la Communauté de Communes. Ensemble ils ont ouvert un compte sur la plateforme locale fairemescourses.fr . “c’est bien ce que vous faites, on ne se sent pas abandonné", dit la commerçante. La boutique "au bon goût" y figure désormais. "je mets mes produits petit à petit. c'est une vitrine supplémentaire. Ce que j'apprécie c'est qu'on n'est pas obligé de payer en ligne, je l'explique bien à mes clientes qui peuvent avoir peur de cela. "j'ai d’ailleurs refait ma vitrine physique pour prendre des belles photos et mettre en valeur mes produits”.

" Le téléphone sonne sans cesse, Graziella répond, filme, envoie des photos et échange en direct. Une fois le choix des clients arrêté, elle donne un rdv, les clients viennent à la porte récupérer leur commande et régler. "ça me permet de garder le contact et de voir du monde, c'est tout ce qui compte pour moi, mon commerce c'est ma vie". Je le fais maintenant parce que c'est le confinement mais après je compte bien continuer car finalement c'est un outil en plus dont je mesure tout l'intérêt." Depuis hier ,Graziella enregistre déjà 2 nouvelles clientes qui l'ont contacté via Facebook et qu'elle ne connaissait pas.

Globalement, il semble que la solidarité avec les commerces locaux se fasse sentir. Les habitants se soucient du devenir de leurs commerces et ils se renseignent pour connaître les solutions. Ils sont plus enclins à consommer local. 

Tous les commerces de centre-ville sont invités à mettre leur vitrine en ligne. La Communauté de commune à mis en place une hotline [Téléphone : 02 32 94 92 15] pour accompagner les commerçants qui ne s'en sentiraient pas les compétences techniques, à bon entendeur...