Aller au contenu principal du site
sur Facebook sur twitter

Notre organisation Budget 2021

6 budgets composent le budget principal, celui du complexe aquatique, des déchets, de la ZAC de Blacqueville ainsi que 3 budgets relatifs à l’eau. Tous budgets confondus, la Communauté de communes dispose de 13 millions d’euros pour développer ses projets, hors opérations internes.


Le budget reste  volontaire
Le budget 2021 a été élaboré dans un contexte très particulier : la perte des recettes de la taxe d’habitation sans compensation totale de l’État, la crise épidémique entraînant une crise économique aux conséquences encore mal mesurées .
Néanmoins, l’installation du nouveau Conseil communautaire a confirmé les enjeux de solidarité, d’attractivité et de développement souhaités pour le territoire. L’équipe communautaire a présenté un budget équilibré, ambitieux qui maintient un objectif de service public de qualité et une gestion sérieuse et rigoureuse des finances publiques. 

Pensés sur trois années, les investissements iront dans les axes prioritaires développés ici. 
En 2021 l’enveloppe atteindra 1,3 M€.

 

Le développement économique 
Le déploiement du schéma (lire p.4) voté le 26 novembre sera un axe prioritaire. Pour 2021, sont inscrits le schéma de reconquête de la zone du Mesnil Roux, la revitalisation des centres-bourgs et une enveloppe de 198.000€ est dédiée à l’aide à l’immobilier d’entreprise. 430.000 euros financeront ces projets de développement. 

 

La réduction des déchets 
Le vote du programme local de réduction des déchets ménagers et assimilés ((lire p.7) marque le souhait du territoire de devenir exemplaire en la matière. La troisième édition de Caux’cottes, les dotations de composteurs individuels ou encore  la subvention pour l’équipement de matériel de mulsching sont autant d’actions qui visent la responsabilisation de chacun sur sa propre production. 

 

La transition environnementale
Caux-Austreberthe s’inscrit dans une dynamique volontariste en matière de transition environnementale. En complément de la création du pôle transition écologique et solidaire, plusieurs actions transversales seront portées. On peut souligner la conversion du parc automobile, le lancement du plan local de l’urbanisme intercommunal intégrant un volet habitat et mobilité. Et en fonctionnement, la réalisation d’un projet alimentaire territorial. 
Et toujours une politique de l’eau ambitieuse avec 606.000€ d’investissement pour le renouvellement des réseaux et la protection de la ressource.